6

Salon Retromobile 2013

Retromobile 2013

Le rendez-vous parisien 2013 de l’automobile de collection Retromobile a accueilli dans ses allées ses premiers visiteurs mercredi matin.

Retromobile 2013

Première surprise (et de taille) à l’entrée car ce sont deux avions qui accueillent le visiteur à Rétromobile et non pas une sélection de nos chères anciennes. C’est donc un Mirage IV qui nous rappelle « Les chevaliers du ciel » et un monoplan, placé à côté d’une Bugatti qui saluent le visiteur du coté de l’entrée. Le Mirage IV sera d’ailleurs mis aux enchères dans le cadre du salon…

Comme d’habitude, la plupart des grands constructeurs sont présents en force. Beaucoup de véhicules à la vente, également, avec des prix qui ne sont pas à la baisse, en particulier pour les Jaguar ou les Porsche dont les tarifs n’en finissent pas de monter vers les cieux. Deux ventes aux enchères sont d’ailleurs programmées dans le cadre du salon et confirment clairement l’évolution « place de marché » prise par ce dernier… et la bonne santé de ce marché !

Retromobile 2013

Cette année, Citroën est omniprésent sur Rétromobile, avec de nombreuses voitures présentées par la marque sur son stand, mais l’essentiel du parc DS est présenté sur l’espace alloué à Lukas Hüni, spécialiste helvète des véhicules haut de gamme. Bizarre…

De son coté, pour fêter les 50 ans de son vaisseau amiral, Porsche a fait venir le prototype T7 de la 911, que l’on avait déjà vu à Lyon pour ses 40 ans. Quelques 935 de course, une 2.7 RS, une 911 Safari SC et 993 Targa sont aussi de la partie… mais l’on a quand même l’impression que la marque de Stuttgart fait le service minimum.

Proto T7 de la Porsche 911 à Retromobile

Coté Renault, on redécouvre les modèles emblématiques de Renault Classic et notamment une Alpine A110 qui voisine avec la Renault Twingo qui fête ses 20 ans cette anné et rarissime type MH 6 roues de 1924. Chez Peugeot, pas de quoi grimper aux arbtres mais une petite rétro sympa de la 205 (30 ans !) avec deux 205 GTI et Cabriolet à l’honneur, ainsi qu’une « vieille » 301 et un cabriolet 403 de 1958.

Mercedes expose pour sa part des modèles datant d’avant guerre : la « Blitzen Benz 200 cv » de 1909, la voiture de Grand Prix de 1908 et la Benz « Prince Henri » de 1910.

Retromobile 2013

En sortant du pavillon dédié à l’exposition des véhicules on arrive dans la zone « galerie marchande » de Rétromobile : stands de pièces détachées, d’accessoires autos, de déco automobilia et de vêtements. Sans oublier la vente Artcurial programmées pour l’occasion. Parmi les vedettes annoncées de la vente : la Ferrari Testarossa d’Alain Delon, avec carnet d’entretien signé de la star, la Talbot Lago T150C de 1936 vainqueur des Mille Miglia et des 24H du Mans et la Bugatti EB 110SS de 1995, dernier exemplaire produit.

Catalogue de la vente Artcurial

Pas de doute, le marché est en bonne santé !

AutoCollec

6 commentaires

  1. Effectivement, plus encore que les autres années, le salon peine à trouver un second souffle, et ce n’est pas en essayant de le trouver dans les avions
    que cela se fera.
    Non, il faut revenir aux fondamentaux, c’est à dire permettre aux « petits » clubs de marque d’exposer à RETROMOBILE en pratiquant des prix moins prohibitifs, par exemple.Cela générera alors la venue d’autres exposants de
    l’automobile, mais aussi de la moto.
    Car la moto a toujours été la parent pauvre du salon, et c’est bien regrettable.
    Jean-François

  2. Un peu déçu du traitement fait au Hall 2/2. Et les clubs ? Je trouve que Retromomo perd de son intérêt mais ce n’est pas en zappant délibérément (comme dans cette article) les stands des clubs et autres exposants que l’on va améliorer les choses.
    De plus merci du « galerie commercial »…

  3. Bonjour Benjamin,

    Nous ne pouvions pas faire une visite « live » du salon dans le contexte d’un billet de blog. Retromobile ne nous surprend plus, Rétromobile est terriblement prévisible, Retromobile peine à trouver un vrai rythme. Voila ce que l’on ressent.
    Le terme de « galerie marchande » est totalement assumé face à la mercantilisation galopante de notre passion. On trouve bien plus de breloques et bibelots que de pièces ou documents d’origine pour nos voitures ! A partir d’un certain moment, il faut aussi assumer …

  4. Que Retromobile ne surprenne plus, je comprends bien. Ce n’est que la deuxième fois que j’y vais (chaque fois exposant) et j’y retrouve la même chose. Mais du coté club il y avait quand même quelques belles surprises, des voitures à hélices au club de voitures anciennes… Chinois !

    Concernant la mercantilisation, je suis plutôt d’accord, mais les quelques revendeurs que nous étions auraient d’autant plus besoin d’un petit coup de projecteur. Sinon la courbe qui fait que les revendeurs de pièces sont de moins en moins nombreux va finir par stagner… à 0 !

  5. Bonjour,

    D’accord avec tout le monde. J’ajoute que pour le commun des mortel il règne dorénavant une ambiance « trop élitiste » Beaucoup d’exposant reste entre eux. Effectivement le rétromobile d’avant a disparu !!! J’ai trouvé aussi cette année qu’il y avait un peu trop de DS à mon goût. Ce n’est pas encore des raretés. Et pour finir que beaucoup de petit club auraient leurs places, mais là peut-être sommes nous devant un problème d’accessibilité pour eux , au salon. Quoiqu’il en soit je n’y retournerai pas, si ça ne change pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.