mardi, avril 16 2024

L’Alfa Romeo Bertone GTA est une des icônes incontestées et incontestable des voitures de collection italiennes. Cette voiture a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire de l’automobile en raison de son design intemporel, de ses performances exceptionnelles et de son succès en compétition. Dans cet article, nous allons explorer l’histoire, le design, les performances, les anecdotes et les tendances du marché de l’Alfa Romeo Bertone GTA.

Histoire de l’Alfa Romeo Bertone GTA

L’Alfa Romeo Giulia Sprint GT a été introduite en 1963. C’est une voiture de sport élégante conçue par le célèbre carrossier italien Bertone. La déclinaison sportive GTA (Gran Turismo Alleggerita) est apparue sur le marché en 1965 et a été produite jusqu’en 1975. L’objectif principal d’Alfa Romeo était de réduire le poids de la voiture pour en améliorer les performances sur piste. Pour y parvenir, Alfa Romeo a adopté diverses solutions, notamment l’utilisation de panneaux de carrosserie en aluminium, des vitres en plexiglass, des poignées de porte plus simples et des jantes en alliage de magnésium.
Ces efforts ont abouti à une voiture plus agile et rapide, matérialisée par le triangle blanc avec le Quadrifoglio sur les ailes avant.

Alfa Romeo Bertone GTA

Design emblématique

Le design de l’Alfa Romeo Bertone GTA est souvent décrit comme un chef-d’œuvre de simplicité et d’élégance. La carrosserie, conçue par Giorgetto Giugiaro chez Bertone, est caractérisée par des lignes épurées, des ailes élargies, une calandre distinctive en aluminium, des jantes légères et une lunette arrière inclinée. L’avant du capot est marqué par une fausse prise d’air. L’intérieur était épuré et axé sur la conduite, avec des sièges baquets en fibre de verre et une suppression de tout superflu pour réduire le poids.

Performances exceptionnelles

L’Alfa Romeo Bertone GTA de série pesait 745 kg, contre les 950 kg de la Giulia Sprint GT et son moteur 1.570cc à double allumage par cylindre Twin Spark et carburateurs Weber 45 DCOE développait 115 ch. Dans les versions préparées pour les compétitions, la puissance pouvait atteindre 170 cv avec un poids encore réduit de 45 kg supplémentaires, grâce à la suppression des pare-chocs, des sièges et des vitres coulissantes. Le poids réduit de la voiture, combiné au moteur de 170cv, permettait d’obtenir d’excellentes performances. Elle pouvait atteindre une vitesse de pointe de près de 215 km/h et réaliser le 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes, des chiffres très impressionnants pour l’époque.

Moteur 1600 Alfa Romeo GTA

Succès en compétition

L’Alfa Romeo Bertone GTA a connu un succès retentissant en compétition. Elle a dominé de nombreuses épreuves de touring car racing, notamment le championnat européen de tourisme. La GTA a remporté de nombreux titres et a contribué à renforcer la réputation d’Alfa Romeo en tant que constructeur de voitures de sport performantes.

En France, Jean Rolland et Bernard Consten devinrent Champions de France des rallyes respectivement en 1966 et 1967 (après que Rolland l’eut été en 1964 sur la version TZ).
Arnaldo Cavallari remporta la seconde édition de la Mitropa Rally Cup en 1966, après avoir été Champion d’Italie en 1964 sur la GT, et Ignazio Giunti gagna la catégorie des voitures de série du Championnat d’Europe de la montagne 1967.

Anecdotes intéressantes

Noms de code : La GTA avait un nom de code interne chez Alfa Romeo, « Progetto 105. » Cela signifie que les premiers modèles GTA étaient désignés comme « 105.32 » dans la nomenclature interne d’Alfa.

Légèreté extrême : Le terme « Alleggerita » dans GTA signifie « allégée ». Pour réduire davantage le poids, certaines versions spéciales ont été équipées de portes, capots et coffres en aluminium, et même de vitres en plastique.

Sobriquet : La fausse prise d’air sur l’avant du capot était surnommée « la boite aux lettres »

L’héritage Bertone : Le design de la GTA a été réalisé par Giorgetto Giugiaro, designer de renom qui a fondé plus tard Italdesign, une autre entreprise italienne de design automobile de renom.

Tendances du marché

Le marché des voitures de collection italiennes est en constante évolution. L’Alfa Romeo Bertone GTA est une référence absolue pour les collectionneurs en raison de son histoire et de son design emblématique. Le 5 février 2016 lors du salon Rétromobile un exemplaire de la Giulia GTA 1965 a été vendu aux enchères par Artcurial pour 430.000 euros. Un tarif record pour un exemplaire compétition-client. Au fil des ans, les prix ont augmenté, mais ils varient considérablement en fonction de la rareté, de l’état et de l’authenticité de la voiture.

Habitacle spartiate GTA

Les experts recommandent également d’acheter uniquement une Alfa Romeo GTA dont les origines sont entièrement vérifiables. Les restaurations doivent être bien documentées avec des photos. Attention aussi aux « répliques », « tribute » ou « évocation » basées sur une simple Giulia en acier…

En conclusion, l’Alfa Romeo Bertone GTA est une véritable légende parmi les voitures de collection italiennes. Son histoire, son design emblématique, ses performances exceptionnelles et son succès en compétition en font un objet de désir pour les amateurs de voitures du monde entier.

Précédent

Le biopic Ferrari sort pour Noel ... sur Prime Vidéo

Suivant

Pourquoi la suspension d'un véhicule est-elle bruyante ?

2 comments

    1. Le copilote de Jean Rolland était Gabriel Augias. Bernard Consten, également pilote, a été champion l’année suivante, lui aussi sur GTA. Nous avons ré-écrit la phrase pour qu’il n’y ai plus de confusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifier aussi