samedi, mai 25 2024

Lancia est peut-être la marque qui présente le CV le plus impressionnant de l’automobile et son coupé Fulvia est un concentré de technologie, qui fut une véritable success-story, avec une qualité de construction et des performances exceptionnelles pour l’époque.

Fondée en 1906 par Vincenzo Lancia et Claudio Fogolin, c’est Lancia qui a produit la première boîte de vitesses à cinq rapports, le premier faux-châssis, le premier moteur V4, le premier moteur V6 de production, et bien des titres en compétition avec  l’inoubliable coupé Fulvia HF qui mènera Lancia sur le chemin de la gloire en rallye, avec ensuite la Stratos, la Montecarlo Turbo, la 037 et les Delta S4 puis HF Integrale…

D’abord née berline, la Fulvia découvrira le succès dans sa version coupé en 1965. Avec une carrosserie 2+2 très basse et lumineuse dessinée par Piero Castagnero, une calandre 4 phares agressive, des montants très fins, le Coupé Fulvia conjugue avec harmonie agressivité, style et finesse. La ligne qui penche légèrement sur l’avant donne un petit « rake », le capot bénéficie d’une bouche d’aération, tout ceci souligne la sportivité de l’ensemble.

Lancia Fulvia Coupé Serie 2

Techniquement, la « série 1 » est déjà un concentré de technologie avec son moteur 1200 à 4 cylindres en V, faiblement ouvert (13°) et incliné à 45°. Quant à la transmission, elle se fait sur les roues avant. les ouvrants sont en alliage léger, fait d’aluminium et de magnésium. Le freinage est assuré par 4 disques. La Lancia Fulvia Coupé pèse alors 900 kg et la vitesse de pointe s’affiche à 160 km/h.

Moteur V4 Lancia

L’intérieur est cossu, avec de larges fauteuils très caractéristiques et un élégant tableau de bord considéré comme un des plus beaux jamais conçus et offrant tous les manos de controle nécessaires à la généreuse mécanique.

Intérieur cossu Coupé Lancia Fulvia

Seul bémol, un train AR rigide à lame qui, bien que ne posant pas de problème particulier, n’est pas au niveau technique de l’ensemble.

En 1969, le coupé Fulvia devient le Coupé Fulvia 1.3S avec une cylindrée qui passe à 1298cc et revendique dorénavant 90cv. Pour mémoire, la même année, la Porsche 912 a besoin de 300cc de plus pour offrir exactement la même puissance. Ca situe la performance des motoristes italiens …

Interieur cossu Lancia Fulvia

1970 est une année charnière pour Lancia qui se fait racheter par Fiat pour faire évoluer ultérieurement la Fulvia avec un dessin et des matériaux moins flatteurs dans le but d’abaisser les coûts de production.

Le Coupé 1300 S de 90cv « Série 2 » va malgré tout grandement bénéficier de l’innovation technique dérivée des courses, avec l’adoption d’une boîte de vitesses « inversée » à 5 rapports, avec la 1ere en bas à gauche, d’un système de freinage plus efficace (SuperDuplex) et d’un système électrique plus fiable avec alternateur et phares halogènes. La vitesse maxi est désormais de 170 km/h, le 0 à 100 est abattu en à peine plus de 12 secondes.
Une véritable bombinette !

Mais Lancia a toujours eu la réputation d’adopter des solutions techniques innovantes et de « trop » bien construire ses autos…

Lancia Fulvia Coupé

La Série 3 est présentée au Salon de Londres en 1973. La Fulvia perd quelques chromes, la calandre est désormais en plastique noir souligné par un jonc plastique. La sellerie est modifiée et inclut des appuie-tête. L’agencement du tableau de bord est revu et la lunette arrière devient chauffante.

La Fulvia Coupé tire sa révérence en 1976, après avoir atteint de record de production pour la marque, avec 170.000 exemplaires construits.

Le coupé Fulvia 1.3S aujourd’hui …

Ce qui caractérise avant tout une Fulvia, c’est son moteur V4, agressif et volontaire, qui ne demande qu’à monter haut dans les tours. Développant 90 ch DIN, ses deux carburateurs Solex C 35 PHH ainsi que son échappement récent lui confèrent une sonorité envoûtante…

Lancia Fulvia AR

Bien construite, avec des matériaux de qualité et les standards du luxe, le coupé Fulvia est une ancienne de choix qui offre le charme d’une ligne italienne sexy et légère, des performances de premier plan, une tenue de route efficace le coupé Fulvia vieillit globalement bien. Le moteur V4 est fiable et simple à entretenir.

Lancia Fulvia manos

Son entretien ou sa restauration ne posent pas de problème, toutes les pièces (mécanique ou tolerie) se trouvent dans le commerce spécialisé. C’est l’archétype de la voiture facile à vivre, à mi-chemin entre la sportivité et l’élégance stylée.

La cote

Le ticket d’entrée pour un coupé Fulvia 1.3 S se situe autour de 15.000 euros mais les beaux exemplaires se négocient dorénavant entre 18 et 22.000 euros. Bien entendu, un modèle entièrement restauré pourra justifier un tarif plus élevé.

Tendance

A la hausse, raisonnablement

Notre choix Lancia Fulvia Coupe

Notre choix

Il se porte sur cet exemplaire de 1971_ une des premières « série 2″_ dans une désirable livrée « Beige Mirabello » associé à un intérieur Bordeaux. Les premières « Serie 2 » conservent la finesse des séries 1 mais bénéficient de la boite 5 vitesses qui est un reel avantage. Cet exemplaire totalement dans son jus bénéficie d’une superbe patine et d’une bonne traçabilité. Il a bénéficié d’une grosse révision et a changé de mains mi-2019 contre 20.000 euros.

Previous

BMW 700: attention, pièce rare ...

Next

La plus ancienne Porsche 901/911 survivante...

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also