jeudi, juillet 18 2024

Des véhicules classiques avec une ame moderne. Ou parfois l’inverse … Pour les définir, on utilise des mots anglais comme « RestoMod » (restauration moderne) ou « Backdating » (vieillissement). Des démarches qui suscitent le débat. Parfois houleux.

Les amoureux des belles lignes d’antan sont nombreux. Les véhicules modernes étant de plus en plus banals et insipides à conduire, de nombreux passionnés se sont demandés comment concilier un certain modernisme tout en retrouvant l’esthétique, les sensations et la conduite « d’autrefois ».

De ces besoins sont apparues deux tendances le Backdating et le Restomod

Le Backdating

Le Backdating, c’est une façon de faire paraître une voiture plus ancienne qu’elle ne l’est réellement. Exemples bien connus, les 911 « Singer » qui transforment une 964 des années 90 en une 911 qui semble sortir du début des années 70 ou les Defender des années 90-2000 relookés façon Daktari.

Porsche Singer backdating

Bref, un look volontairement néo-rétro basé sur l’aspect et les couleurs des premières séries, avec la volonté de sublimer le produit en y mariant le luxe, l’élégance et la modernité.

Avantage évident, des mécaniques, des équipements et un châssis modernes permettant de savourer une allure d’époque avec les qualités intrinsèques d’un véhicule plus récent.

Defender backdaté

Inconvénient, le backdating ne concerne que les voitures dont la ligne a traversé les ages sans (trop) évoluer : Mustang, Corvette, Coccinelle, Defender, Porsche 911 … voilà, on a fait le tour.

Le Restomod

Le RestoMod, c’est le processus inverse. Comment moderniser un véhicule classique ? Le premier point c’est la mécanique. Quel que soit le type de véhicule concerné, par rapport à son année d’origine, il est évident que la technologie a fait des pas de géant en ce qui concerne les freins, les pneumatiques, les systèmes électroniques de sécurité et, surtout, les moteurs. En Restomod, vous partez d’une ancienne et vous la dotez d’une mécanique et d’un châssis moderne, en conservant le maximum d’attributs visuels de l’époque (patine, sellerie, tableau de bord …)

Mercedes 300 SEL restomod

Parmi quelques exemples spectaculaires on peut citer cette Merceded 300 SEL dorénavant équipée d’un V8 de 6,2 litres suralimenté venu de la Corvette C6 ZR1 et délivrant 647 ch et un couple maximal de 819 Newton mètres. Exit la suspension pneumatique d’origine, remplacée par un système totalement repensé. Les sièges ont été refaits conformément à l’origine, mais on a jouté un chauffage intégré.
Mais, visuellement, la voiture parait toujours avoir 60 ans …

giulia GT restomod

On pourrait citer la création de Totem Automobiliqui qui a « restomodé » une Giula GT en la dotant d’un V6 2.8 biturbo de 600 cv et 700 Nm de couple. Carrosserie en fibre de carbone, trains roulants alu à double triangulation entièrement sur mesure, ailes élargies … mais volant et sièges d’origine !

Mecedes Pagode electrique

Dans le périmètre du Restomod, on va également trouver toutes les démarches d’électrification de certaines anciennes dont la firme Everrati s’est fait la spécialité, avec une offre catalogue proposant Porsche 911, Mercedes Pagode, Range Classic ou Defender

On parle d’argent ?

Là, ça se complique. Backdating et Restomod, on est généralement sur des prestations sur mesure et l’unité de main d’oeuvre est généralement le millier d’heures de travail. Matériaux luxueux, moteurs préparés, finition ahurissante… ça corse l’addition.

Defender backdating

Un Defender backdaté, c’est 80.000 euros pour un modèle catalogue. On dirait presque que c’est abordable. Le ticket d’entrée pour une 911 Singer, c’est de l’ordre de 350.000 euros. Une Pagode électrifiée par Everrati c’est 390.000 euros … plus la voiture d’origine. La 300 SEL ci-dessus était proposée aus SEMA show 2022 à 450.000 USD, pour environ 5.000 heures de travail.

Moteur Mercedes 300 SEL restomod

Le backdating et le restomod ne sont pas l’apanage des seuls milliardaires. Il y a aussi du backdating et du restomod « sage ». On peut restaurer intégralement un Defender 300 TDi ou TD5, lui mettre une calandre, des feux, une peinture et des roues anciennes … en restant sous la barre des 40 k€. On peut restaurer une 964 en lui mettant des pare-chocs, une couleur et des sièges de « Classique ». Mais on reste dans l’artisanat et les heures de main d’oeuvre peuvent s’envoler dès lors qu’il faudra faire des adaptations, des selleries sur mesure etc…

porsche singer

Quant à la revente, les tarifs des modèles « branchés » s’envolent. On a vu passer des 911 Singer au double du tarif catalogue. Backdating ou restomod, c’est souvent 1 à 2 ans de délai. Un modèle d’occasion, lui, est immédiatement disponible et déjà immatriculé. Bref, du bonheur immédiat.

D’une façon générale, les belles voitures bien restaurées tiennent bien la cote. Sur une réalisation plus personnelle, il n’y a pas de règle. Le style, les harmonies de couleur, de matériaux … c’est autant un métier que celui de savoir refaire un moteur. Il n’y aura pas de miracle si le résultat est … discutable. C’est le risque de la personnalisation. Et même si la voiture est réussie, la personnalisation, justement c’est personnel. Pas universel. Il faudra trouver l’acheteur …

Mercedes 300SL restomod

Et l’homologation ?

Le backdating ne pose pas de problème : on est resté sur un châssis et une mécanique homologués. Seuls l’aspect, la sellerie et tout ce qui est « visuel » est modifié. Pas les éléments structurels du véhicule.

Pour le restomod, c’est compliqué. En France tout au moins. Aux USA, au Royaume Uni, ont peut faire rouler à peu près tout et n’importe quoi. En Allemagne, en Suisse … il y a des procédures d’homologation à titre individuel qui permettent à des préparateurs établis de faire homologuer leurs modèles.

En France, comme on est plus forts que tout le monde, tout est fait pour compliquer la vie des préparateurs, et une homologation à titre isolé d’un modèle unique est très incertaine, même si c’est théoriquement possible. Il existe des solutions + ou – acrobatiques (immatriculation dans un autre pays de la CEE, …) mais c’est objectivement compliqué en France. Pour le moment…

Porsche 911

En conclusion

Les Américains sont généralement totalement décomplexés et ne se mettent aucune limite lorsqu’il s’agit de conversions Restomod. On frôle parfois le tuning, même si ils s’en défendent. Mais en Europe, en général, on préfère davantage rester aussi proche que possible de l’original et moderniser avec un sens des proportions plus marqué.

Voitures Restomod ou Backdatées permettent avant tout de pouvoir rouler dans des voitures d’apparence ancienne mais offrant des performances, une tenue de route et une sécurité modernes tout en étant fiables et utilisables au quotidien. Et c’est peut-être leur première qualité. Leur seconde qualité, c’est plus pour l’égo : le fait de posséder une voiture unique !

Previous

La Jaguar Type E, reine incontestée

Next

Obiwan Kenobi a vendu sa Porsche 911 T de 1972

6 comments

  1. Merci pour votre article ! Cependant, vous ne parlez pas de la possibilité ou non d’immatriculer ces voitures en France …! Par exemple un Defender ou une Mercedes équipée d’un moteur de Corvette…!!??

  2. Quid de la conformité Carte Grise et pour les assurances , vu l’interdiction de transformer les autos en France ???
    On s’en fout ?!

  3. Les clowns de Wheeler Dealer FRANCE ( qui ne précisent jamais que notre beau pays , complique à outrance tout ce qui est transformations), contribuent à laisser croire qu’on peut faire n’importe quoi….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also