mardi, avril 16 2024

Le Covid a rebattu les cartes du marché des voitures de collection. De nouveaux opérateurs sont apparus grâce au boom du digital, dont les vendeurs aux enchères Web qui bouleversent le modèle économique des ventes. Décryptage et mises en garde …

Le Covid a bouleversé notre vie (en général) et le monde de la voiture de collection (en particulier) en créant une demande inédite, notamment sur les modèles les plus en vue, considérés comme des valeurs refuge.

Une internationalisation de l’offre

Avec le Web, tout est simple. Une annonce, une offre de vente est visible du monde entier. Si il y a quelques années il fallait aller sur les sites italiens, belges, allemands, américains …. pour y voir les véhicules proposés, aujourd’hui toutes ces voitures sont proposées sur des sites français, via des agrégateurs d’annonces. La plupart des professionnels proposent aujourd’hui des sites multilingues, simplifiant l’accès à leurs offres.

Site d'annonces classiques

Enchères Web : changement de modèle économique

Jusqu’à il y a peu, le modèle était simple : annonce gratuite ou payante (intégralement ou via des options de mise en avant). Dans ce dernier cas, c’est le vendeur qui supporte l’éventuel coût de l’annonce. Quelle que soit la valeur de la voiture proposée.

Avec les nouvelles offres d’enchères, on observe que le coût est maintenant partagé entre le vendeur (avec un coût fixe) et l’acheteur (avec pourcentage du prix de vente). Parfois, acheteur et vendeur sont facturés d’un pourcentage du prix de vente final. Facile de comprendre que vente ou pas vente, le grand gagnant est toujours l’opérateur d’enchères.
Ces derniers ne manquent d’ailleurs pas d’idées pour proposer des services (payants) destinés à favoriser la vente (et donc maximiser leur commission) : séance photo avec un photographe professionnel, aide à la rédaction du texte… Par contre, ça devient discutable quand les photos font l’objet de retouches destinées à rendre la mariée plus sexy qu’elle ne l’est réellement…
Certains organisent du teasing en présentant à l’avance les prochaines ventes, afin de stimuler la demande et aguicher les acheteurs potentiels,
De la même façon, si une enchère est placée à la dernière minute, la fin de l’enchère est chaque fois repoussée d’une heure. Ca donne l’opportunité d’obtenir un prix de vente encore plus élevé…
Tout est fait pour susciter l’engouement et stimuler l’envie d’acheter. Business is business …

Aujourd’hui, plus d’une dizaine de sites d’enchères français, néerlandais, anglais, allemands, belges … proposent des voitures de collection en France.

Site d'enchères Web Anciennes

Des tournures de phrase savamment étudiées

Les « conseils de rédaction » donnent lieu à des phrases stéréotypées savoureuses, que l’on retrouve tout le temps :

Le vendeur indique que la voiture est un bon état général …
La peinture présente quelques défauts visibles sur les photos …
Le moteur développait tant de CV à sa sortie d’usine et fonctionne normalement …


Beaucoup de généralités, peu d’éléments factuels, … et une propension à proposer des dizaines (voire centaines) de photos. Message sous-jacent : à vous de scruter la voiture et de trouver les défauts.

Les phrases du type « le vendeur indique que … » sont destinés à protéger juridiquement l’opérateur du site en cas de recours, et se dédouanant de toute expertise sur le bien proposé à la vente.

Site d'enchères Web

On observe parfois dans la description de l’annonce un texte qui détaille l’historique du modèle sur des dizaines de lignes, alors que la description de l’exemplaire proposé à la vente est réduite à sa plus simple expression. Qu’importe si ça n’intéresse pas l’acheteur, le but est de générer du « contenu » qui plait à Google et garantit une bonne place dans les réponses du moteur de recherche pour quiconque fait une recherche sur ce modèle

Les enchères : piège grisant

Le système d’enchère est par définition grisant : on est en compétition avec d’autres acheteurs. C’est la « surenchère » entre acheteurs. On veut passer devant l’autre, on ne veut pas que ce soit lui qui « remporte » l’objet convoité. Pour tirer les prix vers le haut, on instaure un « prix de réserve » en dessous duquel il n’y aura pas de vente. Ce prix n’est pas connu, alors on pousse l’enchère jusqu’à ce qu’il soit atteint et visible. Et les systèmes sont ainsi conçus que même si vous vous êtes fixé une limite, on va vous encourager à placer une enchère supplémentaire etc …
Attention à l’atterrissage, quand il faudra faire les comptes et rajouter 5, 10 voire 15% sur le prix d’adjudication. Sans même parler des coûts de logistique pour rapatrier une voiture achetée à l’autre bout de l’Europe.

site d'enchères Web

Les possibilités de recours

Contrairement à certaines idées reçues, seules les ventes aux enchères judiciaires ne présentent aucune possibilité de recours.
Dans les ventes aux enchères volontaires, dont font partie les enchères web, l’opérateur des enchères n’est qu’un mandataire du vendeur, et l’adjudicataire dispose alors à l’encontre du vendeur, de l’ensemble des possibilités de recours comme dans toutes ventes amiables de véhicules. Néanmoins, la présence de l’intermédiaire (au même titre qu’en dépôt vente) peut compliquer les choses, notamment dans la répartition des responsabilités. Et l’on voit là l’intérêt des phrases généralistes et stéréotypées.
Mais surtout, ces possibilités de recours n’existent que si le vendeur est Français…

Plateformer enchères Web

Achat à l’étranger = aucun recours

Si vous ne devez retenir qu’une chose de cet article, c’est que si vous achetez une voiture à l’étranger, vous n’aurez en pratique aucun recours possible si la belle ne tient pas ses promesses.
Acheter à l’étranger, c’est dans 99% des cas, acheter sur photos. Qui va aller en Pologne, Suède ou Espagne pour expertiser une ancienne proposée en enchères ? Il faut faire confiance …. ça peut fonctionner mais rien n’est moins sûr. Il n’y a pas forcément une arnaque explicite, mais le vendeur ne dira et montrera toujours uniquement que ce qu’il veut dire ou montrer.
A l’étranger, c’est aussi la réglementation du pays du vendeur qui s’applique et la plupart du temps c’est « vendu dans l’état constaté et accepté par l’acheteur« . Théoriquement, une procédure est toujours possible. Mais nécessitera de faire appel à un avocat exerçant à l’international, de faire appel à un autre avocat local etc … les frais de justice vont s’envoler pour un résultat plus qu’aléatoire.
Posez-vous aussi la question de savoir pourquoi un Belge, Polonais, Italien, Espagnol ou Suédois propose sa voiture sur le marché français ? La première réponse à cette question c’est qu’il n’a pas trouvé preneur sur son marché local au prix qu’il en veut …

Le rêve des enchères web

Attention au rêve !

L’achat d’une voiture de collection est évidemment une décision éminemment affective. Alors qu’il y a quelques années, les supports d’annonces cherchaient à séduire les vendeurs pour drainer l’audience générée par de nombreuses annonce, aujourd’hui le système s’est retourné : c’est l’acheteur qui est ouvertement ciblé. L’offre de la plupart des sites d’enchères est aujourd’hui faite pour capter, séduire et accrocher les acheteurs en recherche de la 8eme merveille du monde, … avec donc pléthore de belles photos, des descriptions rassurantes, plein de témoignages de « clients satisfaits », des « garanties financières ».

Nous avons observé récemment sur un de ces sites une annonce très séduisante. Une belle ancienne d’origine US, importée en Europe il y a 2 ans, vendue en Pologne. Tout était « en très bon état », tout « fonctionnait normalement », les photos étaient magnifiques… L’historique du véhicule « peut être consulté dans les galeries photos ». Et là on découvre à la 3eme page du Carfax US que la voiture a été accidentée il y a 3 ans, déclarée économiquement irréparable et retirée de la circulation. Véhicule reconstruit depuis.
Ce n’était pas caché. Mais ce n’était pas dit dans la description, par contre.
Alors que c’est une information majeure …
L’opérateur d’enchères est intouchable. Le vendeur non plus : il n’a rien caché.

Bienvenue dans le monde merveilleux des enchères web.

Précédent

La notation de l'état des autos de collection

Suivant

Carburant pour nos voitures anciennes : lequel utiliser ?

1 comment

  1. Merci pour toutes ces précisions, aux éventuels faux pas à ne pas commettre.
    On est jamais assez méfiant, et bien renseigné.
    Pck trop subjuguer par la beauté de nos rêves…
    Méfiance est un vain mot !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifier aussi