samedi, juin 22 2024

Convertir son ancienne en voiture électrique, utopie ou réalité ? En tous cas, les start-ups spécialisées dans le retrofit électrique se multiplient. Depuis 2020, il y a un cadre réglementaire à ces transformations et la pression médiatique autour de l’électrique fait le reste : impossible de ne pas aborder le sujet !

La culpabilisation de l’automobiliste « thermique » bat son plein et les médias nous abreuvent de propagande pour la « transition environnementale » avec en fer de lance la voiture électrique, soi-disant bardée de toutes les vertus.

Les conditions d’accès aux centres-villes vont devenir de plus en plus difficiles pour les véhicules les plus polluants. Pour l’instant, les possesseurs d’une carte grise collection sont épargnés grâce à une dérogation, mais il sera de plus en plus difficile pour l’opinion d’accepter qu’une 205 XRD de 1984, immatriculée en CG Collection, ai le droit de circuler en vomissant ses torrents de particules noires quand on interdira en 2025 au possesseur d’une voiture « Critair’3 » nettement plus récente et moins polluante de circuler.

rétrofit voiture de collection

Des entreprises ont donc imaginé le « retrofit », un angliscisme qui désigne la conversion d’une voiture thermique ancienne en véhicule électrique. Ainsi, on rentabilise une voiture déjà bien utilisée et qui ne mérite pas la casse en lui permettant de rouler en mode « zero emission ».

Les Etats-Unis ont déjà lancé les hostilités en autorisant cette pratique, la France reste très frileuse et les homologations sont encore très difficiles à obtenir…

Bloc retrofit

Jaguar a senti venir le vent et a présenté une Type E « Zero » … qui a vocation à être commercialisé.
Aston Martin a répliqué en proposant aux propriétaires de DB4 et autres DB5 de troquer le mythique six cylindres en ligne pour un bloc 100 % électrique… mais pour l’instant, ça reste de la comm. destinée à « verdir » l’image de ces constructeurs qui ont des obligations à tenir en terme d’électrification …

Jaguar type E electrique

En France, plusieurs sociétés de « retrofit » regroupées au sein de l’association AIRe (Acteurs de l’Industrie du Retrofit électrique) militent pour autoriser cette pratique, aujourd’hui quasiment impossible (en fait, c’est uniquement possible en limitant la puissance à 20cv et en déclassant la voiture dans la catégorie « quad lourd »). La trentaine de voitures converties qui circulent dans l’Hexagone n’ont pas été homologuées et sont considérées comme des prototypes, circulant sous le régime du W garage.

Mini retrofitée

Mais la Loi sur les Mobilités permet dorénavant l’homologation de la conversion des véhicules anciens, dans le cadre de l’Arrêté du 13 Mars 2020

La nouvelle loi sur les Mobilités

Cette nouvelle loi autorise la conversion électrique des véhicules anciens dans les limites suivantes : augmentation de poids maximum de 10% par essieu et puissance ne dépassant pas la puissance d’origine, comme précisé dans l’Arrêté, en son annexe III

Porsche retrofit électrique

La voiture convertie conservera sa marque et son modèle d’origine, seule la source d’énergie serait modifiée. Le retour AR est théoriquement possible « la loi ne l’interdit pas ». Mais si c’est comme pour quitter la CG Collection, c’est pas gagné.

Les offres de conversion

Nous avons interrogé Arnaud Pigounides, patron de l’entreprise « RetroFuture » et président de l’association Acteurs de l’Industrie du Retrofit électrique, afin d’en savoir plus sur ces conversions. Retrofuture propose des solutions pour des véhicules allant de la Fiat 500 à la Rolls Royce Silver Shadow, en passant par la Porsche 911 ou la Ford Mustang.

Fiat 500 convertie

Globalement, l’intégrité du véhicule est préservé au maximum et les batteries sont installées « à la place du réservoir et où on peut, en fonction de l’architecture de la voiture et des contraintes sécuritaires ». Il est aisé de comprendre que sur une citadine type Mini ou Fiat 500 il ne faudra pas rêver d’autonomie démesurée, faute de place pour les batteries. Une grosse centaine de km au mieux. Mais sur une Mustang, une 911 … on peut espérer 180 à 220 km d’autonomie et des performances similaires à celles d’origine. Un upgrade des freins et des suspensions est au programme de la plupart des conversions. Logique…

Un gain environnemental ?

Donc démonter un moteur thermique et le remplacer par des batteries neuves fabriquées pour l’occasion et un moteur neuf fabriqué pour l’occasion offrirait un gain environnemental ? Les terres rares qui composent les batteries sont extraites du sol avec de grandes quantité d’eau et d’énergie, suscitant beaucoup de controverses. Même chose pour les moteurs, carters et bobinages qui les composent … où le bénéfice environnemental par rapport à la conservation du moteur thermique existant ? Pour mémoire, il est généralement admis que le gain environnemental d’un véhicule électrique par rapport au véhicule thermique équivalent intervient au delà de 40.000 km parcourus. Les promoteurs du retrofit sont très discrets sur le bilan global de la démarche.

Et les prix ?

La conversion revient à 15-20.000 euros pour une Mini ou une Fiat 500 (batterie 10kWh / « jusqu’à » 80 km d’autonomie WLTP) pour aller jusqu’à 60.000 euros pour une 911 ou une Rolls Royce Spur. Véhicule non-inclu… mais ce dernier devra être en parfait état structurel. Le tarif de base peut évoluer à la hausse avec un pack batteries plus musclé, des instruments électroniques ou tactiles, etc …

Pour mémoire, une Fiat 500 en excellent état, c’est 12-14.000 euros. Prix de revient du véhicule retrofité : Base rénovée + conversion = 25-30.000 euros

Retrofit electrique jaguar

Contrairement aux solutions modernes électriques sans boite de vitesse, le rétrofit conserve la transmission et la boite des voitures converties. A voir avec le temps comment boites et embrayages se comporteront avec le couple réputé élevé des moteurs électriques. Du coté de la recharge, en standard c’est une recharge sur prise domestique + connecteur Type 2 européen mais en option, il est possible d’adapter le protocole de recharge si l’on dispose d’une borne avec un autre protocole à proximité.

Les promoteurs de la conversion affirment « Il y a une vraie demande de la part des propriétaires de vieilles voitures ». Evidemment, ils ne vont pas dire l’inverse. Mais c’est tout de même un peu de la méthode Coué…

Les questions qui perdurent

La première remarque qui nous vient à l’esprit, chez Autocollec, c’est que la mécanique d’une voiture, c’est son ADN. Remplacer le V8 d’une Mustang, le flat-6 d’une 911, le 12 cylindres d’une Jaguar, le 4-en-ligne d’une Triumph pour leur greffer un moteur électrique est pour nous une hérésie. Posséder une voiture de collection, c’est faire perdurer un patrimoine technique, esthétique et représentatif d’une époque.

Moteur électrique

D’aucuns nous opposeront « le coût » en carburant de nos anciennes. A 20.000 euros la conversion d’une Fiat 500 ou d’une Mini, on est sur des montants vraiment élevés qui permettent de financer bien des pleins de la version thermique équivalente. Mais l’électricité n’est pas gratuite non plus.
D’aucuns nous opposeront « la fiabilité » de l’électrique par rapport au moteur thermique. Mais c’est oublier qu’une voiture bien entretenue et bien réglée démarre au 1/4 de tour, même âgée de 60 ans. Sans parler de l’aléa de recharge.

La question de la valeur d’un véhicule converti va également se poser : Une Porsche convertie a-t-elle la même valeur de marché que la Porsche originelle ? On sait que l’état d’origine est ce qui conditionne le plus la valeur d’un véhicule de collection !
Un autre point à clarifier. Si les possibilités d’homologation devraient être réglées par la nouvelle Loi sur les Mobilités, il semblerait que les offres d’assurance pour les véhicules convertis soient pour le moment quasiment inexistantes.

Enfin, dans le cas de Retrofuture, l’offre est « tout compris ». Ils fournissent la voiture, pas question pour le moment de venir avec sa voiture à convertir.

porsche retrofit électrique

Quant à la question de la revente d’une ancienne convertie à l’électricité, c’est le grand saut dans l’inconnu …

En conclusion

En l’état actuel de l’offre, le retrofit électrique reste une aberration économique. Tant sur le plan du coût brut de la modification que sur la valeur résiduelle de la voiture au bout de quelques années. Par ailleurs, on sait que les batteries ne sont pas éternelles et qu’elles n’aiment pas être stockées sans fonctionner. Un moteur thermique peut traverser 3 décennies sans encombre. Ce ne sera pas la même histoire avec des batteries.

Mais surtout, une fois vendues quelques voitures a finalité marketing pour éveiller la curiosité ou passer dans le journal façon « La Boulangerie livre le pain en Deudeuche électrique », quel marché pour ces voitures ? Le retrofit électrique d’une ancienne, c’est la priver de son ADN, de son coeur, de la technologie qui fait sa saveur, son authenticité, sa raison d’être.

Pour toutes ces raisons, nous considérons que l’électrification des anciennes est une utopie, qu’elle restera totalement marginale car ne répondant à aucune des attentes des passionnés collectionneurs que nous sommes

Previous

FIAT 850 Moretti Sportiva : la bébé Dino

Next

UNE Menace de disparition des anciennes ?

21 comments

  1. Bonjour.
    La plupart des collectionneurs aiment « entendre » la mécanique
    Qu’en deviendra t’il de cet élément? Un CD du bruit originel sera t’il délivré avec le véhicule? Quid d’un circuit de 300 ou 400 km dans la journée (chose fréquente en balade de voiture ancienne).
    Autant la transformer en « pot de fleurs » cela coûtera moins cher

  2. Bonsoir à toutes et à tous,
    Convertir une ancienne (voiture de plus de trente ans = collection) est une bonne blague : si l’on veut défendre le patrimoine et le savoir-faire de nos mécanos d’antan, il faut surtout éviter ce type de transformation.
    Les médias et les pouvoirs publics vont s’empresser de nous interdire de rouler avec les vieilles non converties…
    Quant à l’électricité, pas sûr qu’on sache en produire suffisamment dans les 20 ou 30 ans à venir
    Il est d’autant plus comique que le CO2, qui est un gaz lourd composant notre air vital se situe au ras du sol et non dans les hautes couches de l’atmosphère.
    Plus lourd encore, c’est que le réchauffement climatique ne dépend pas (ou très peu de l’homme) mais de la planète elle-même : la terre a une révolution cyclique d’inclinaison, de déclinaison et de récession dans le système solaire, mais aussi dans l’univers en expansion. Notre planète a aussi connu des aires glaciaires et de très fort réchauffement, quid de la suite de HOMO SAPIENS ?
    LE PEYBOISIN

  3. Ok pour des modèles de grande diffusion, il en restera toujours dans leur configuration d’origine. Pas d’accord pour des modèles plus rares et « exceptionnels » sauf si retour à l’état d’origine possible.

  4. Et il ne vient à personne la question essentielle : est-ce que cette transformation est aussi écologique qu’on veut bien le prétendre??
    Le pire, c’est qu’il y aura suffisamment de gogos (ou de bobos) pour gober le discours. Pauvre de nous !

  5. Retrofit, conversion …. c’est avant tout un business plan. On nous parle de « filière », d’emploi créés etc ….
    Les Jaguar, les Aston … ce sera des « neo-retro » comme le sont les Fiat 500 ou la Mini. C’est, pour ces marques, un moyen simple de mettre à leur catalogue un véhicule électrique.

    Alors évidemment, il y aura toujours quelques bobos pour s’extasier devant ces voitures électrifiées mais qui n’auront plus rien de « collection ».

    Mais l’article du site dit tout en une phrase : « L’ADN d’une voiture de collection, c’est son moteur ». Ne l’oublions jamais

  6. Vu le prix de la reconversion, pour valoir le coût il faudrait que le véhicule soit estimé à une valeur au moins égale. Sinon, ça ne vaut pas le coup.

  7. Une voiture de « collection » n’a de valeur que dans le sens ou elle représente la prservation du patrimoine industriel de son époque, elle n’a de véritable valeur que dans son état d’origine !
    Le plaisir du collectionneur est donc précisément de remettre en état conforme à l’origine nun véhicule et de le faire fonctionner dans cet état!
    Quand aux donneurs de leçon d’écologie, qu’ils commencent par regarder la part de « pollution » engendrée par l’ensemble des véhicules thermiques dans le monde comparée à la totalité de la pollution industrielle. Et dans cette part que représente la part des voitures de collection ???? C’est moins que négligeable, c’est inexistant comparé au total.
    Et on ne parle pas encore du recyclage des batteries au lithium que l’on ne sait pas encore faire à ce jour!

  8. Quelle hypocrisie…Que de tromperie…

    La construction des batteries d’une voiture électrique engendre 15 ans d’utilisation de pollution d’un véhicule à moteur thermique. Les batteries sont faites avec des métaux rares et leur extraction ( chine et un pays d’Amérique du sud ) est un véritable fléau pour la santé de ses habitants …cancer etc…dans les zones d’exploitation. On se sait comment recycler ces batteries à leur fin de vie… La recharge de ces batteries genèrent des ondes radioactives… Et si les constructeurs ont une ou des voitures électriques à leur catalogue c’est sous la pression des gouvernements…
    Utilisation limitée, coût d’achat exorbitant , location obligatoire des batteries, point de recharge limité, c’est le côté technique des véhicules électriques.
    Et la production de l’électricité n’est elle pas sans limite et elle aussi avec des conséquences radioactives?
    Bref je pense à la génération de demain…
    Quant à la philosophie de ce qu’est une voiture de collection elle n’a plus rien à voir …
    Il y a les propos de quelqu’un que j’ai lu sur les véhicules électriques c’est celui du Pdg de Psa citroën et il le fait avec honnêteté.

    Bref , on nous prends pour des idiots….

  9. Encore une start’up qui s’avance sur une homologation toujours non officielle en France et qui est très loin de l’être ! Sans compter des prix affichées « à partir de… » donc pour quel autonomie ??? Et puis, on est sur une modification « substancielle » des véhicules, mais la carte grise continuerai de porter la marque du « géniteur » mais pas du transformateur ?
    De toutes façons, la FFVE a dit « pas de CG Collection pour les conversion électrique. Conformité à l’origine only »

    Autocollec, on compte sur toi pour nous donner les contours du futur texte de loi et ne pas s’arrêter sur la réclame de RetroFuture, une « start-up » à 108 euros de capital social. Oui, vous avez bien lu : CENT HUIT EUROS
    Il ne se mouillent pas des masses ces gens qui prennent des pré-commandes de voitures …

  10. Dommage que Autocollec se soit laissé prendre à la mode ambiante pour nous parler du Rétrofit des anciennes. A moins que ce ne soit pour mieux mettre en avant l’absurdité de la chose !

    Bref, tout ceci n’est que du pignolage d’acteurs économiques pour environnement rime avec « fric facile ».

    De toutes façons, la FIVA a tranché :
    Une ancienne électrifiée… ne sera pas un véhicule ancien. Epicétou…

    […] la FIVA, en tant qu’organisation dédiée à la préservation, à la protection et à la promotion des véhicules anciens, ne peut pas promouvoir l’utilisation de composantes des véhicules électriques modernes (moteurs et batteries) pour remplacer le groupe motopropulseur d’un véhicule ancien auprès des propriétaires ou des organismes de réglementation.

    La conversion des véhicules anciens des moteurs à combustion interne d’origine à l’énergie électrique est contraire à la définition de la FIVA d’un véhicule ancien et n’appuie pas l’objectif de préservation des véhicules anciens et leur culture associée. Selon le point de vue de la FIVA, les véhicules ainsi convertis cessent d’être considérés comme des véhicules anciens, sauf s’ils subissent des modifications ” de l’époque”.

  11. bonjour, moi je suis intéressé pour ma 401 de 1935 en éléctrique mais qu’a une condition c’est que je monte moi même le montage sur ma voiture il existe de kits, cela ce fait pas mal dans le monde puis passé bien sur au contrôle de la Dreal pour bien validé le montage et là je suis d’accord avec la possibilité de remonté le moteur d’origine, mais acheté une voiture clé en main et a ce prix là même pas en rêve surtout si j’y ai passé des heures pour la remettre en état !!

  12. Bon déjà hors de question que j’électrifie une ancienne ou même que j’achète un jour une de ces merdes électriques dont on veut sans cesse nous vanter les mérites en oubliant les inconvénients.

    sur la question de la fourniture d’électricité, comment fera-t-on pour fournir tout le monde ? Déjà qu’en hiver on nous demande de supprimer nos anciens mails afin d’alléger la consommation électrique due aux serveurs informatique. Pour l’été 2019, avec la canicule, plusieurs cours d’eau ont fortement baissés et de ce fait plusieurs centrales ne pouvant plus être refroidie suffisamment ont été arrêtées. Alors encore une fois, comment fournir tout le monde quand on s’aperçoit que notre réseau électrique actuel est très limite.

    Ensuite, recharger une voiture électrique, faire installer une borne devant chez soi lorsqu’on habite en maison avec un garage c’est bien, mais comment feront les très nombreux locataires d’appartements ? faudra-t-il descendre des rallonges depuis les étages pour alimenter ces électro-merdasses ?

    Ce n’est simplement pas réaliste, la solution serait plus dans la voiture à hydrogène. Mais il existe aujourd’hui des solutions permettant de ne quasiment plus polluer avec nos moteurs thermiques et des solutions qui pourraient meme s’adapter à des voitures plus anciennes

  13. Ben moi je trouve ca cool ! j attendais cela depuis longtemps. je m explique ; j adore les voiture ancienne ou vintage , mais leur mecanique n etait pas fiable et pas envie de mettre le nez dedans , juste le cul sur le siege! donc avec l electrique plus de soucis de mecanique capricieuse , genial ! Bien sur le silence et le confort de conduite est incomparable, et je suis connaisseur… Le pilotage est plus precis et plus performant aussi.
    Autre avantage , on economise 10 000 Euros tout les 100 000 km environ , a deduire du prix d achat , il ne faut pas l oublier. Les reparation sdeviennent possible ( a part sur le contrôleur) contrairement aux voiture s moderne. Pour l energie propre , je produit plus que je ne roule avec le toit de mon habitation, et la chimie des batterie va forcement evoluer . Plus facile d eproduire d el electricité proprement que du gas oil… Bref L evolution est en marche , avec forcement quelques difficultées a changer ses habitudes…

  14. Ne pas augmenter le poids de + de 10% par essieu … Et on te montre une 911 avec 200 kg de batterie dans le coffre AV… de qui se moque-t-on ???
    Une 911 ancienne, c’est 400 kg sur l’avant et 600 sur l’arrière. Donc tu peux mettre 40 kg de batterie devant épicitou. Tu vas pas aller bien loin avec ça. Bref, c’est n’importe quoi.

  15. L’idée est intéressante, MAIS quel est le réel intérêt ? Hors-mis évidemment pour cette nouvelle filière ? Business as usual !

    Quel est le possesseur d’une vieille bagnole qui va dépenser autant de milliers d’euros pour continuer à rouler dans sa vieille bagnole, avec tous les inconvénients de l’électrique ? Ben oui. Pas moi en tous cas.

    Sur ce coup les autorités autorisent à modifier son véhicule. La modif (le rétrofit) sera bien sûr très règlementée, pas question que les bricoleurs du dimanche fassent n’importe quoi. Ben voyons c’est de bonne guerre. J’espère en tous cas que ça ouvrira une brèche pour d’autres sortes de modifications. En effet j’aimerais pouvoir monter un moteur de 4L sur ma vieille 504. Et aussi lui mettre des phares de 2CV. Et plus tard la transformer en voiture à pédales.

    En fait ce nouveau marché cible plutôt les véhicules de collection, genre Deudeuche ou Mini. Les Porsche et les Ford Mustang aussi.
    Sur le plan écologique ce « rétrofit » n’apportera rien du tout. Ce genre de bagnoles (de collections) ne font généralement que très peu de bornes, leurs propriétaires les sortes seulement quand il fait beau, pour les montrer, pour se montrer, bref pour le plaisir. Maintenant imaginons une grosse américaine qui au lieu de faire VROUUUMMM VROOOUMM ferait BZZZZ BZZZ. Quand je dis que nous sommes dans le Grand n’Importe quoi on ricane. Misère misère.

    Ce « rétrofit » vient tout simplement au secours de la bagnole électrique qui a du mal à s’imposer. C’est un gadget comme un autre.

  16. Ce n’est que du commerce… Il n’y a rien d’écologique là-dedans, pourquoi modifier l’énergie d’un véhicule qui roule très peu dans l’année ?

  17. Pour ceux qui ont beaucoup d’argent et veulent s’offrir un gadget vintage qui fait un bruit de soucoupe volante. Il y a aussi les bobos hype qui mettront un point d’honneur à se garer en plein milieu de la place des Vosges avec un Defender Série II rétrofité … Mais bon, on est dans l’épaisseur du trait, là … ça ne nourrira pas tout le monde.

  18. Globalement d’accord. Mais quid de l’hybridation ? Il devrait y avoir de la place sous le capot des anciennes pour greffer un moteur électrique et une batterie, afin de passer en mode électrique en ville (ZFE etc) puis repasser en thermique sur la route.

  19. Tout est dit, Eddy! Excellent article.
    Et la « connerie – désolé d’utiliser ce mot, n’a pas de limite dans l’absurdité!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also