vendredi, mai 24 2024

Basée sur le châssis de Fiat 850, à moteur et à propulsion arrière, la Fiat 850 Moretti Sportiva ressemble étrangement au Spider Dino. Découvrons cette rareté produite à 300 exemplaires

L’histoire de Moretti

La Moretti Motor Company a été fondée en 1925 par Giovanni Moretti. Au départ, il s’agissait d’un constructeur de motos et l’entreprise a rapidement connu le succès.
Après la guerre, l’entreprise commença à produire des voitures conventionnelles et Giovanni Moretti parvint à un accord avec son grand ami Gianni Agnelli, le patron de Fiat, qui lui accorda des conditions favorables pour utiliser les châssis, les trains roulants et les transmissions Fiat dans ses automobiles.

Fiat 850 Moretti Sportiva

La Fiat Moretti Sportiva est une enfant née en 1967 de cet accord avec Agnelli. Elle était entièrement basée sur le châssis, la mécanique et les trains roulants de la Fiat 850, mais habillée d’une carrosserie incroyablement belle dessinée par le designer suisse Dany Brawand qui avait auparavant travaillé sous la direction de Giovanni Michelotti chez Ghia.

La Fiat 850 Moretti Sportiva

Au milieu des années 60, Brawand était à la tête du centre de style Moretti à Turin, en Italie et, dans ce rôle, il avait dessiné plusieurs des voitures de Moretti, notamment la Moretti 124 Coupé, la « Midimaxi », la « Panda Rock » et donc la « Sportiva ».

L'arrière de la Sportiva

La Moretti Sportiva a fait ses débuts en 1967, mais elle avait été présentée au public pour la première fois au Salon automobile de Turin en 1965. Un an plus tard, au Salon automobile de Turin 1966, la Fiat Dino Spider était présentée, dont l’avant partageait plus qu’une vague ressemblance avec la Sportiva. Ce plagiat de la ligne arrangeait au final à Moretti qui y voyait un moyen pour tirer les vente de sa « petite » Sportiva.

Fiat Spider Dino

Le museau du Spider Dino, apparu 1 an plus tard, est clairement copié sur celui de la Moretti

La Fiat 850, puis la Moretti Sportiva, étaient dotées de suspensions avant et arrière indépendantes, de freins à tambour aux quatre roues et d’un moteur arrière de 850 cm3 produisant 47 cv à 6 000 tr/min, le tout renvoyé vers les roues arrières, via une transmission manuelle à 4 vitesses.

Les versions ultérieures de la Sportiva ont reçu le moteur de 982 cm3 développant 61cv et des freins à disque avant. La voiture a initialement été produite sous forme d’un coupé 2 places, suivi d’un cabriolet 2 places et d’un 2+2. Le coupé deux places produit à 52 exemplaires sont les plus recherchés aujourd’hui.

Intérieur de la Sportiva

La Sportiva n’a pas été conçue pour affoler les chronos. C’était une voiture de sport particulièrement élégante dans la catégorie des moins de 1.000 cc, peut-être une des plus élégantes au monde dans cette classe de cylindrée.

Et sur le marché ?

L’adage « ce qui est rare est cher » ne se dément pas. Le très beau coupé de 1968 qui illustre cet article a changé de mains contre la somme de 53.000 € lors d’une vente en ligne, le 10 avril 2024.

Les chromes de la Fiat 850 Moretti Sportiva

Cet exemplaire a été entièrement restauré, avec un très bel intérieur fauve, des jantes Borrani d’origine à rayons en excellent état, ses manomètres siglés Moretti d’origine, des Michelins XAS aux 4 roues, ses optiques et badges d’origine, etc …

53.000 € peuvent paraître une somme élevée, mais l’est-ce vraiment face ce « Bébé Dino » superbement restauré, et dont une trentaine d’exemplaires existeraient encore ? Pas si sûr …

Previous

La Mazda Cosmo à moteur rotatif Wankel

Next

Conversion des anciennes: utopie ou réalité ?

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also