dimanche, mai 26 2024

Face aux remous liés aux évolutions de la fiscalité, du débat sur le diesel et des restrictions de circulation dans les grandes villes, l’automobile de collection est au centre du débat de ces évolutions sociétales majeures.

Dans ce contexte, la FFVE (Fédération Française des Véhicules d’Epoque, délégataire de service public chargé de délivrer des attestations de datation et de caractéristiques en vue de permettre  la délivrance de la carte grise de collection) souhaite pouvoir peser dans le débat public pour permettre à nos autos de collection de continuer à rouler sur nos routes et a choisi de lancer une grande consultation nationale portant sur 12 grands sujets destinés à mieux cerner le profil des passionnés et notamment l’usage de leur(s) véhicule(s).

Anciennes en ville

« Il est essentiel qu’un maximum de propriétaires de véhicules anciens répondent à ce questionnaire, insiste Alain Guillaume, le président de la FFVE. Car l’enjeu est on ne peut plus clair : il s’agit de savoir si nous pourrons encore rouler demain avec nos véhicules d’époque. » .

Les résultats de cette consultation seront présentés le 7 février 2018 à l’occasion de la journée Presse de Rétromobile.

Accédez à l’enquête FFVE en ligne en cliquant sur ce lien

 

Previous

Du rififi autour de la CG Collection ?

Next

Porsche 912 : un coeur de 356 dans le corps de la 911

3 comments

  1. Initiative louables mais bien maladroite….
    Des questions « bateau », des réponses stéréotypées « habitez vous en ville ou à la campagne », etc etc

    Mais surtout, en permettant à n’importe qui de voter et ce, plusieurs fois, ça ouvre toutes les possibilités de manipulation de la consultation…
    Les fans de youngtimers vont multiplier les votes, tout comme les propriétaires de diesels …

    Bref, une consultation biaisée, qui va probablement être manipulée par quelques groupes de pression et qui sera hautement contestable

  2. il est inadmissible d’ennuyer les automobilistes a ce point ,les avions polluent chacun autant que 700ou 800 voitures a chaque décollage et se délestent tous les jours de centaines de tonnes de carburant avant l’atterrissage sur nos villes et nos banlieues sans la moindre objection quant a l’industrie chimique c’est a peu près 3000 fois la pollution automobile et toujours pas un mot , et au nucléaire qui tue c’est prouvé 2millions d’individus par an rien , je ne parle pas des polluants agricoles il n’y a qu’a lire la presse et on nous empoisonne la vie pour des voitures qui roulent une fois ou deux par an , c’est inacceptable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also