lundi, avril 15 2024

La vente aux enchères Artcurial de Rétromobile 2015 a rapporté le 6 février plus 46 ME. Un chiffre incroyable qui entérine encore une spectaculaire envolée des prix, qui laisse interrogateurs les observateurs du marché que nous sommes. Observations et décryptage …

La star de la vente fut indéniablement la Ferrari 250 GT SWB California Spyder 1961, ex-Alain Delon pour laquelle son nouveau propriétaire a déboursé la bagatelle de 16,3 ME. L’estimation initiale de 10 ME a été pulvérisé par la vente à 14.2 ME (16.3 en incluant les frais). Alain Delon s’est fendu d’une critique acerbe sur cette vente, considérant que Artcurial sur-exploitait son nom pour faire mousser cette vente, rappelant qu’il n’avait possédé cette voiture que seulement 2 ans et affirmant que la photo utilisée pour l’illustration du catalogue n’était même pas celle de la voiture en vente.

Ferrari 250 GT SWB California Spyder 1961 ex-Delon

Mais la vente Artcurial ne se limitait pas à cette pièce et c’est 10 records du monde des enchères qui auraient été battus selon la maison de vente. La seule présentation sous l’aspect de « record » nous parait ambigu. S’agit-il d’une course à l’échalotte ? Force était de constater que le public était venu en masse, dans une sallle bondée d’environ 3.500 spectateurs, venu assister à la vente de la collection Baillon, proposant pour l’essentiel des épaves à reconstruire intégralement.

La grande majorité des véhicules proposés à Rétromobile 2015 ont été vendus bien au-delà des estimations. Parmi les ventes les plus spectaculaires une Ferrari 275 GTB Berlinetta de 1966 a été vendu pour € 1,9 millions, une Mercedes-Benz 380 K Cabriolet A de 1966 pour 1,4 ME. Parmi les surprises de la vente, on peut citer le lot 147, une Bizzarrini 5300 GT Strada de 1968 estimée entre 0.5 et 0.6 ME qui finalement est partie au double à 1.2ME. Un record pour ce modèle.

La Bizzarrini 5300 GT Strada de 1968

Parmi les ventes dépassant largement les estimations, citons deux Maserati 3500 GT Vignale Spider Corps: Un modèle 1962 parti à 858.000 euros et une autre de 1961 pour 834.000 euros (estimation: 600.000 à € 700.000). Quant à la Maserati Mistral 3.7L de 1965 elle a aussi largement dépassé les attentes, partie pour 181.000 quasiment 50% au dessus de son estimation.

Mais sur des voitures _théoriquement_ plus abordables, que dire de la Porsche 356 SC (lot 16) vendue 86.000 euros ? Que dire de la Ferrari 308 GTSi (lot 55) vendue 33.000 euros ? Que dire de la Porsche 911 T targa (lot 101) vendue 50.000 euros ? A croire que les voitures à bout de souffle (on dit pudiquement « patinées ») ont maintenant plus de valeur que les voitures en bon état ?

Porsche et Ferrari à Rétromobile

Cette envolée des prix à Rétromobile 2015 est spectaculaire et son retentissement international envoie des signaux très forts. Les acheteurs sont là, il n’y a pas de doutes. Mais, même si notoirement les ventes Rétromobile enfoncent systématiquement les plafonds, pour les milliers de passionnés venus assister à ces ventes, c’est un arrière goût amer et de scepticisme qui risque de s’installer…

Précédent

Huit alternatives à la Porsche 911

Suivant

La romantique VW Karmann Ghia type 14

14 comments

  1. c’est une double sensation: le bonheur de voir sa passion pour les véhicules historiques de tous grades reconnue et partagée et aussi l’amertume de savoir qu’acheter un nouveau véhicule sera aussi un sacrifice de plus en plus important voire impossible pour les grands noms de l’automobile: la découverte fond de garage acquise trois sous va devenir inimaginable alors qu’elle était encore très possible il y a quelques années à peine. Le challenge est de trouver les futures stars nées en 1980, puis 1990, 2000 : lancia beta, honda prélude G1, bmwZ1 (déjà si haut), nissan 260,280, 300 , il y aura toujours des rêves, mais plus à 500, 1000, 2000 euros!

  2. Present a retromobile j ai surpris des conversations et de par leurs contenu j ai compris que les personnes qui achetent les voitures sont des mercantiles qui placent leur argent, des investisseurs ils vont couler le collectioneur amateur????

  3. Les ventes Artcurial de Rétromobile ont toujours été l’apanage d’un public riche (voire richissime) et trié sur le volet. Il faut savoir que Artcurial cherche a entrer dans le cercle des « grandes maisons » d’enchères comme Sothebys, Christies, RM Auctions ou Bonhams. Les prix sont tirés vers le haut par les pièces rares comme la Ferrari et les Maserati de la collection Bouillon.
    Mais rassurez vous, et quittez un peu l’écran. Allez dans les réunions, sur les meetings, dans les bourses de pièces… parlez, échangez, faites vous des relations. Les meilleures affaires ne se font pas dans les petites annonces et encore moins chez les marchands, mais par le bouche à oreille. Bref, n’achetez pas votre passion mais VIVEZ-LA !

  4. Un peu partout sur le web on peut lire des commentaires enigmatiques sur le résultats de cette vente, je trouvë qu’il y a aucun mystère à tout cela : en 10 ans, les prix des véhicules de collection ont augmenté de 400% pourquoi cela s’arrêterait il d’un coup, de plus il n’ya aucune taxe à la revente car même catégorie que les oeuvres d’art donc très bon placement, et enfin on vient d’apprendre que les riches n’ont jamais été aussi riche l’écart se creuse encore en leur faveur, ils doivent donc placer encore plus d’argent en cherchant à payer le moins d’impôts possible : les prix de cette vente sont le fruit de ces parametres qui ne cesseront d’exister que si nos dirigeants arrivent à inverser la courbe des inégalités et de la distribution inéquitable des richesses de notre planète en mauvais état : la vie est belle mais le monde très malade !!!!!!

    1. @Benoit : N’occultez pas la fiscalité sur les plus-values… si les véhicules de collection sont bien exclus de l’assiette de l’ISF, au même titre que les oeuvres d’art, la fiscalité sur les plus-values à la revente s’applique bel et bien dès que le montant de la vente dépasse 5.000 euros et que le véhicule est revendu avant la douzième année de possession…

  5. En effet, alors il leur suffit d’attendre 12 ans !!
    Merci pour cette precision qui m’etait inconnue mais qui ne change pas grand chose quant à la distribution des richesses sur cette terre !

  6. Je partage en grande partie l’avis de Scaglia. Mais si les enchères spectaculaires représentent beaucoup d’argent, elles ne représentent qu’une infime partie du marché et effectivement, il faut dissocier ce marché « sur-exposé » du marché réel qui draine des milliers de transactions modestes chaque mois, pour des véhicules qui prendront la route des rallyes et des week-ends romantiques. D’ailleurs, Autocollec nous rappelle chaque semaine que pour le prix d’une Twingo, il y a quantité de voitures de collection désirables. Il n’y a rien de très nouveau là dedans. Contemporaines ou de collection, les Porsche, Ferrari, Maserati, Lamborghini n’ont jamais été des voitures pour le commun des mortels.

  7. Il est tout à fait sûr que les voitures deviennent des placements financiers comme les autres, les acheteurs n’étant pas, sauf exception, des passionnés ou des amoureux des anciennes.
    Ces voitures achetées des millions ne rouleront sans doute pas beaucoup car comment « risquer » sur la route un investissement de 16 millions d’euros!!!

    Il faut donc se tourner vers les populaires anciennes qui donnent beaucoup de plaisir à conduire…n’est-ce pas là le plus important et qui suscitent une sympathie croissante face aux clones automobiles modernes.

  8. J’en pense que nous atteignons des sommets dans la connerie. Tout ces tas de ferrailles à des prix hors du commun, pour une sois disant collection. Tout était joué d’avance les reservations étaient faite. Les spéculateurs se sont jetés sur des trucs même pas restorable à des prix pas croyable. Elle est ou la passion la dedans?
    Sincèrement c’est à vomir. Ne me parler pas de passionnés, le fric c’est tout. Il y en a aujourd’hui qui doivent se frotter les mains sur.
    Alors demain se sera des deuches à 20mil euro, des R5 à 15mil ect ect, quelle honte.

  9. Je pense que tout est dit , mais le pire c’est celui qui à acheté la Citroën C5 trèfle de 1924 à 20000€ hors frais
    alors que la même restaurer vaut entre 11000€ et 15000€ !!!Ca c’est n’importe quoi .
    Dépensez 6250000€ pour un cabriolet Talbot Lago 1948 par saoutchik , je peut comprendre car c’est un modèle unique .
    Et le prix pour voir ces merveilles , 50€ l’entrée uniquement pour les épaves !!!
    Ma question posé a Artcurial par mail après avoir été à rétromobile :(Je savait déjà la réponse)
    quel est le prix d’entrée pour pouvoir visiter la collection d’épaves Baillon au salon rétromobile 2015 ?
    Réponse d’artcurial : Cher Monsieur. L’entrée au salon Rétromobile est de 14 €.
    En gros il ne dise pas que c’est 50€ l’entrée en plus du prix d’entrée du salon, certes , on a un beau catalogue avec l’entrée de la collection Baillon mais bon ….
    de plus c’est 14 € sur internet / 16 € sur place .
    Je suis rester un peu a l’entrée de l’expo Baillon pour voir la réactions des visiteurs du fait que c’était 50€ l’entrée, et ce n’était pas triste .
    Que certains achète des autos à ces prix , pourquoi pas s’ils ont les moyens , mais ça à toujours été un placement .Et ça fera du boulot pour ceux qui vont les restaurer.
    La première fois que je suis aller à rétromobile il y a 34 ans c’était déjà la même folie , mais on en parlait moins , car il n’y avait pas internet.
    Je veut bien payer une entrée autour de 50€ , mais pas pour un salon , pour aller sur l’autodrome de Montlhéry ou au concours d’élégance de chantilly , oui , mais pas pour voir des belles épaves dans la pénombre , non.
    N’oubliez pas qu’il y a des 2cv des années 80 a plus de 14000€ en annonce , on attend le pigeon , la aussi ???
    Tout est une question d’acheteur : pas d’acheteur , pas de prix en hausse.c’est comme l’immobilier .

  10. Et dire que les voitures à la pointe de la technologie coûtent dix fois, cent fois…moins cher qu’une voiture « patinée »! Justement, les ventes Retromobile ont toujours été l’apanage de riches personnes. Ceci prouve également l’intérêt porté pour les voitures de collection.

  11. Oui c’est comme l’immobilier et l’art en général. Tant qu’il aura des collectionneurs qui mettront le prix, ce n’est pas près de s’inverser !!! Très belle voiture certes, mais tout comme dans l’art, c’est totalement démesuré !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifier aussi