samedi, juin 22 2024

Une réplique, c’est avant tout un moyen d’accéder à une ligne de légende pour une fraction du prix de l’original. Prenons l’exemple d’une 356 ou d’un Speedster Porsche …

Une « vraie » 356 restaurée vaut autour de 80.000 euros (pour une B de 60cv). Un Speedster, c’est 300.000 euros. Une (belle) réplique, c’est 20, 30 à 40.000 euros. 4 à 10 fois moins cher pour une voiture qui ressemblera fortement à l’originale et qui sera probablement équipée de freins à disques et d’un moteur plus puissant que les anémique mécaniques des années 50…

La réplique la plus célèbre du coupé 356 est sans doute l’Envemo brésilienne (clone d’une 356 C Super 90) produite dans les années 70-80 sur la base d’un châssis de VW Brasilia. Aujourd’hui, JPS Motorsport perpétue la lignée en proposant un clone de coupé 356 A…

Du coté des Speedster, l’offre est pléthorique : Apal et PGO en Europe jusque dans les années 2000, Chamonix (Bresil), InterMeccanica Beck (USA), JPS (USA), Pilgrim (GB), Vintage Speedter (USA) etc … sans même parler des copies de copies !

TOP GUN : Speedster Intermeccanica

L’histoire est similaire avec Ferrari et les répliques de Daytona sur base de Corvette (McBurnie) qui pour 30 à 40.000 euros laissera croire à vos voisins que vous possédez une Ferrari coté 1 million d’euros, ou les répliques (moins heureuses) de Testarossa sur base de Pontiac Fiero … la liste est interminable, la qualité des produits allant du superbe au plus douteux !

Mais il faut l’admettre, la ballade cheveux aux vent dans le Speedster 356 de mon ami est un pur régal. Un moteur de Coccinelle poussé à 1.915cc lui donne d’excellentes reprises et une facilité d’utilisation déconcertante. On est au ras du sol, le bruit de ferraille de la turbine d’air du moteur Cox est similaire à celui du « vrai » speedster… on s’y croirait vraiment ! Il faut juste admettre que le zirconium ne sera jamais un diamant, pas plus qu’une réplique Speedster ne sera jamais une Porsche. Et qu’il faut être spécialiste pour faire la différence.

Ferray Daytona Spyder Replica

Une réplique homologuée, c’est mieux

Une réplique, c’est donc une voiture sur laquelle on greffe une coque généralement moulée en résine. Mais quelle carte grise aura-t-elle ? Celle de la voiture donneuse du châssis souvent … on ne compte plus les Seven avec carte grise de Ford Mondéo ou justement les Speedster avec carte grise de Coccinelle. Jusque dans les années 80-90, les « petits » constructeurs arrivaient à faire homologuer leur production. Une réplique 356 avec carte grise portant la marque « PGO », « Apal », « Vintage Speedster » ou « Envemo » sera particulièrement recherchée. Face à la difficulté de faire homologuer aujourd’hui un véhicule neuf avec le moteur VW refroidit par air, PGO a changé son fusil d’épaule et a proposé le Speedster II avec moteur d’origine PSA et dorénavant BMW.

AC Cobra replica

Attention donc aux répliques importées des pays anglo-saxons à la réglementation différente de la nôtre : une réplique avec une carte grise portant la marque Ford, Volkswagen, Chevrolet ou même Porsche est une bête à chagrin en cas d’accident. Et ça, on le découvre généralement trop tard…

A 20, 30, 40 voire 50.000 euros, le choix d’une authentique voiture de collection est particulièrement vaste, de la « populaire » sixties au coupé sport des années 70, cabriolet, roadster, etc … Opter pour une réplique, c’est un choix très personnel qui suscitera toujours des commentaires. Hérésie pour les uns, moyen d’accéder à une ligne légendaire pour les autres, les répliques ont démontré qu’elles ont toute leur place dans le monde de l’auto de collection.

Notre choix

Nous ne nous renierons pas : nous laisserons de coté un Speedster II PGO ou une réplique 356 A JPS Motorsport récente pour nous tourner vers un véritable collector : l’Envemo Super 90 du début des années 80, produite à moins de 200 exemplaires. Une réplique qui a déjà plus de 30 ans, et qui fut à l’époque saluée comme une réussite indéniable. Autre avantage, elle accède à la carte grise collection facilitant son immatriculation dans l’hexagone, sous la marque Envemo.

Envemo Super 90

Cet exemplaire, entièrement restauré, est proposé sur le marché à 49.000 euros avant négociation.

La cote

Il est impossible de parler de cote pour des répliques quasiment uniques, et à la finition très variable. Considérons qu’il faut engager 20 à 40.000 euros pour mettre la main (ou réaliser) une réplique de belle facture, selon le modèle concerné.

L’évolution

Stable, voire à la baisse. Les difficultés à immatriculer correctement une réplique limitent le marché. Il est rare que l’on gagne de l’argent en achetant puis en revendant une réplique… mais on roule au volant d’une voiture qui est le clone d’une légende !

Previous

Le monde des répliques (1)

Next

Fonctionnement et anatomie du carburateur

14 comments

  1. Bien sûr qu’une belle Réplique c’est parfois aussi bien que l’Originale qui est à des prix stratosphérique !
    ERA ou Superformance fabriquent des Ford GT40 ( que l’on trouve en « occasions » aussi magnifiques que les vraies, les pièces étant d’ailleurs interchangeables.
    Les prix d’une « neuve » avoisinent les 200.000€……..soit une quinzaine de fois moins cher qu’une d’époque !
    Alors peu importe le flacon pour avoir l’ivresse, on se fait plaisir comme on peut ( financièrement !).
    Et dans les courses de Vintages combien de Replica ….pour ne pas risquer de casser la vraie?
    Il existe des répliques parfaites de Ferrari GTO ( fabriquées par Allegretti en Italie et d’autres artisans en Angleterre) qui se sont vendues pour moins d’un million d’euros……
    Cordialement, Gilles

  2. Bonjour ,
    article très intéressant au sujet des Envemo Super 90 , mais deux questions : CBP ( successeur d’Envemo ) , il a fabriqué un certain nombre de coupés et peut-être cabrios ? , mais suivant mes recherches , pas de plaque constructeur d’où aucune numérotation , mais identiques aux Envemos .
    2º question , vous mentionnez dans votre article : elle accède à l’immatriculation « collection «  COMMENT ?!.. . La FFVE ( dans la réponse du Directeur Général Laurent Hériou ces jours – ci , il est demandé entre autre un Certificat constructeur daté ) , où peut-on trouver ce sésames ?
    Cordialement , michel Serre

    1. Une Envemo régulièrement immatriculée, avec un certificat ou un title stipulant la marque Envemo et la date de mise en circulation accède sans difficulté au statut de véhicule de collection.

  3. Bonjour
    Je possède une vieille réplique de Cobra de 1981 produite à moins d’en 220 exemplaires. La restauration fut passionnante comme sur n’importe quelle ancienne. La passion est la même. Je n’ai jamais caché que c’etait Une réplique, et alors? Bon sang, elle est estimée autour de 80000 euros aujourd’hui, quand allons nous cesser de dévaloriser’ les propriétaires de répliques? Mon auto fait rêver enfants et adultes et permet à tous de toucher au mythe Ac Cobra. Si seules les Vraies circulaient nos enfants oublieraient très vite à quoi elles ressemblaient…

  4. Pas d’accord avec votre conclusion, une belle réplique de Speedster ou Cobra dûment immatriculée à une côte en constante augmentation. Il y a 5 ans c’était 30.000 € – 35.000 € pour une belle réplique de Speedster aujourd’hui ça n’est pas moins de 40.000 € – 45.000 €, ce qui est comparable voir supérieur à la côte d’une belle 911 SC par exemple.

  5. BOnjour,
    J’ai une amie qui possède une très belle réplique d’une ferrari gto sur base de datsun 240Z. Le problème est que son mari est décédé et qu’elle n’a aucun papier, pas de carte grise en tout cas. Juste des photos copies dans le dossier. Copie de l’importation du véhicule, copie d’une carte grsie de datsun 240Z pas au nom de son mari… Bref, comment faire pour l’immatriculer ?
    Merci pour vos conseils.

    1. La succession du défunt est censée avoir attribué la voiture à un ou une héritière (voire une indivision). La clé passe par la liquidation de la succession

  6. Bonjour,
    Acheter une réplique, c’est comme acheter une fausse montre de collection…Une fausse Daytona Paul Newman restera toujours une fausse Daytona de même q’un faux Hermes Kelly ne sera jamais un vrai sac Hermes…On peut certes essayer de tromper les autres mais ça donne quoi l’image de soi-même ainsi renvoyée?
    Jacques Brel avec son admirable chanson  » Ces gens là » l’avait bien exprimé:
    Avec sa petite auto
    Qu’aimerait bien avoir l’air
    Mais qui n’a pas l’air du tout
    Faut pas jouer les riches
    Quand on n’a pas le sou
    Faut vous dire Monsieur
    Que chez ces gens-là
    On ne vit pas Monsieur
    On ne vit pas on triche
    Quelle satisfaction au final de savoir qu’on a un faux?

  7. Bonjour,

    Un ami résidant à Sao Paulo a une connaissance qui va se séparer d’un Speedster 356 Chamonix Cabriolet de 2005 avec un moteur 1.9 qui a peu roulé et été entretenue avec amour par son propriétaire.

    Désolé d’avance pour mes questions bêtes :
    . ce type de réplique, bien que de 2005 peut-il être homologué / assuré comme un véhicule de collection en France?
    . si non, un même modèle Chamonix de 1990 et avant, lui pourra t’il l’être?

    1. pour une réplique il faut l’attestation FFVE.
      et pour l’attestation FFVE il pouvoir justifier d’une construction du véhicule il y a plus de 30 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also