vendredi, mai 24 2024

La Honda S800, fabriquée de 1966 à 1970, est un coupé/cabriolet dans la veine des petites MG, Triumph ou Austin de cette époque. Mais si les anglaises n’ont que rarement bénéficié de mécaniques pointues, la japonaise se distingue par un caractère et une mécanique hors du commun.

Honda S800

La S800, c’est une petite boule de nerfs, toute menue mais aux rugissements de lionne grâce à un moteur issu de la technologie moto et qui est une véritable pièce d’horlogerie : un 800cc atmosphérique qui délivre 70cv à 8.000 trs/mn et dont la zone rouge s’étend de 8.500 à 11.000 trs/mn, grâce à un vilebrequin spécial monté sur roulements, 4 carburateurs et un double arbre à cames en tête ! La S800, c’est aussi un double échappement caractéristique, une sonorité envoûtante, qui passe du grave à l’aigu avec une férocité démentielle ! Les 160 km/h sont une réalité et atteints dans un grondement étonnant ! Pour jouer cette partition, la boîte à 4 vitesses offre des verrouillages parfaits et un étagement court qui ne donne pas loin de 6.000 trs/min à 120 km/h ! Quel changement à coté des placides moteurs européens culbutés ou même des gros V8 américains !

Le moteur de la Honda S800

La ligne est classique des années 60-70,et présente des inspirations sportives évidentes : bossage sur le capot, bouchon de réservoir chromé et petits manos de contrôle cerclés de chrome. Le coupé propose un poupe très évocatrice.

Honda S800

Les plus nostalgiques de l’école de la BD belge l’auront remarqué: la Honda S800 fut l’un des véhicules de Spirou, croquée sous tous les angles par Franquin puis Fournier !

Honda S800 de Spirou

Du coté du châssis, la S800 utilise une plateforme à profilés soudés sur laquelle la carrosserie est boulonnée. Les suspensions AV sont à roues indépendantes, l’essieur AR est rigide, les freins avant sont à disques. C’est dans la norme de l’époque, mais daté : ça sautille et ça talonne sur revêtements dégradés. Le confort est également dans la norme, mais il ne faut pas mesurer plus de 1m80.

Honda S800 cabriolet

Malgré sa sophistication, la mécanique est plutôt solide quand elle est bien entretenue ! C’est comme toujour là la clé de la longévité : une conduite respectueuse respectant les temps de chauffe et un entretien suivi avec des pièces d’origine. Pour l’entretien, il n’y a pas de difficulté particulière, tout se trouve pour ce petit moteur. La S800 n’est pas particulièrement sujette à la rouille même si sur des voitures de 40 ans il n’y a pas de miracles.

Honda S800

La S800 fut fabriquée à 11.500 exemplaires en 5 années de production seulement. Mais avec un réseau invisible et la taxation élevée des produits importés à cette époque, la S800est restée rare en France. Elle n’en est que plus désirable pour sortir du rang au milieu des flots de Triumph, Austin ou MG de la même époque !

La cote :
de 6.000 à 15.000 euros pour le coupé
de 8.000 à 20.000 euros pour le cabriolet

La tendance :
Cote soutenue et à la hausse

Honda S800

Notre choix :
Un exemplaire du coupé en Etat 2, selon le système international de notation des véhicules de collection, dont le moteur a été refait par un professionnel au cours des dernières années pour un prix de l’ordre de 12.000 euros.

Previous

1er VW Porsche Classic Day à Sion

Next

Opel GT : la mini Corvette

12 comments

  1. Né en 1950, vous pensez si elles m’ont fait rêver ces voitures entre 16 et 20 ans….A l’époque où je n’avais pas les moyens de me les payer !
    Par contre aujourd’hui si je trouvais un beau cab ou un beau coupé….Je crois bien que je me laisserais tenter……

  2. j’en ai fantasmé lorsque j’étais jeune!
    et j’aimerais bien qu’Honda nous sorte un modèle inspiré de cette voiture a un prix « jeune »!

  3. Bonjour,

    J’en ai possédé une vers 72-74….

    Je me souviens déjà de cette position assise très particulière, et très ergonomique, jambes allongées. Ce qui n’était pas encore la règle dans nos voitures françaises…

    Ensuite, ce moteur de moto mis dans une voiture était magique. près 85 cv dans moins de 800 cc. En plus, il frisait allègrement les 8500 tours et même plus en descente (jusqu’ 190 km h et 10 500 tours). C’est comme si la zone rouge n’avait pas existé.

    En un rien de temps, en démarrant d’un feu tricolore, on était déjà à 100 km/h en train de passer la 4ème, très longue. Et personne autour n’avait eu le temps de comprendre qu’il avait affaire à une vraie petite bombe.
    Une boite de vitesse avec un levier court et très précis contrairement à beaucoup d’autres voitures.
    Un tableau de bord très sportif avec voltmètre, mano de pression d’huile, etc. …
    Un aménagement en velours très classe…

    Problème par contre pour trouver des pièces détachées basic comme des plaquettes de frein ou des vis platinées…

    Autre problème lié à la consommation (4 carburateurs). Etait-ce lié à un mauvais réglage… mais j’atteignais quand même les 25 litres au 100 kms…

    Et des assureurs prêts à vous dégoûter de cette voiture en pratiquant des tarifs prohibitifs ( plus de 3000 Frs assuré au minimum).

    Dans ces conditions, cela devenait difficile de l’utiliser tous les jours.

    Faute de place pour la garder, je l’ai revendue ensuite à un collectionneur qui en a fait bon usage, je pense…

    J’en garde globalement un excellent souvenir.

  4. bonjour a vous tous
    que de bon souvenir
    j’en ai eu une rouge s800 dans les années 1975 1976 , et je peut vous dire que j’étais regarder dans la ville ou j’habitais dans l’Aube .
    un vrais régale au démarrage
    et se bruit !!
    j’ai eu du mal a m’en séparer , faute de place .
    j’en garde un excellent souvenir

  5. J’ai possédé ce petit bolide en 1966 …. La n° 7 importée en France …
    Grise métal … J’ai même fait un séjour avec au Maroc …
    Que de merveilleuses sensations !!
    J’en recherche une depuis si vous pouvez m’aider à la trouver

  6. Bonjour.
    J’ai possédé un coupé en 1972. Blanc. Une véritable petite bombe. Il n’y en avait que 2 dans ma ville à cette époque (Bourg-en-Bresse dans l’Ain) : celui d’un ami (rouge) et le mien. Avec mon ami, nous avions acheté un cabriolet en épave car trop accidenté pour avoir des pièces. En effet c’était le problème majeur. Mon S800 est resté immobilisé 6 mois dans l’un des rares garages Honda car j’avais cassé le moteur. Très long … C’est un peu cela qui m’a incité à le vendre. A part cela j’en garde un souvenir inoubliable et je conserve précieusement quelques pièces comme le volant, les instruments de bord et notamment le compte tours qui m’a fait gagner de nombreux paris car ils ne sont pas nombreux à croire que la zone rouge est à 8 500 tours ! Que de jolies filles aussi attirées par cette voiture peu ordinaire … Nostalgie, nostalgie !! Christian Sevelinges 01370 Bény

  7. j ai moi aussi possedé cette honda s 800 une jaune acheté en savoie cette voiture a ete peinte en rouge en 1970 dans un garage a Arcachon ou je travaillé mais cette magnifique auto m a ete volé a BERGERAC QUELQUES MOIS PLUS TARD et j ai tout perdu je n avais pas le vol d assuré si une personne la repaire un jour me faire signe c est facile l interieur n a pas eté repeint donc le compartiment moteur est jaune elle aurai eté vu dans la region d albi!!!! a ce jour d apres la prefecture de BERGERAC J EN SUIS TOUJOURS LE PROPRETAIRE A L AIDE JE VEUX RETROUVER CETTE VOITURE MON TEL 0611050403

  8. J’ai eu vers 1970 le numéro 2 en Belgique, berline gris métallique. J’étais encore célibataire et pour mon travail je devais souvent faire de longs trajets en Europe. L’essence était beaucoup moins chère, il n’y avait pas de limitations de vitesse sur les autoroutes et moins de voitures en circulation. Avec cette bombe l’adrénaline était présente à tout moment. Le moteur et la boîte ont toujours bien fonctionnés. Les 4 carburateurs permettaient d’arracher les pavés et de laisser toutes les grosses voitures sur place. Après 3 années je m’en suis séparé suite à la rupture du vilbrequin. Ne trouvant pas d’accord avec Honda, je l’ai vendue. J’en garde un excellent souvenir et voudrais en acheter une si l’occasion se présente.

  9. j’ai possédé cette voiture en 1971 entretien au garage Gacon à Lyon trop vite déréglée mais quel plaisir ,la beauté même .

  10. Il n’est pas très connu que cette auto exceptionnelle, a quelques points faibles.
    J’en ai eu deux, et le privilège d’avoir démonté, et réassemblé le moteur.
    Ce qui a probablement fait disparaitre prématurément certain nombre de S800, c’est l’épurateur centrifuge qui est placé dans le circuit de lubrification du moteur à un endroit où il est très difficile et -couteux- de l’atteindre.
    Ce fameux épurateur centrifuge, qui est entrainé par la chaine de distribution ,se trouve…dans le plan du joint de culasse. Pour le déposer, en vue de curer les impuretés coagulées (un peu comme de la garniture de frein), il faut:
    – déposer : l’échappement en entier.
    – : les quatre carburateurs
    :le couvre-culasse
    :la chaine de distribution
    et enfin : la culasse.
    Autant dire que seuls quelques rares propriétaires scrupuleux , avertis, et fortunés, ont faire faire cette intervention à l’époque.
    Mais lorsque l’épurateur centrifuge est rempli, c’est le moteur qui est condamné à mort.
    Autre faille. Le démarreur . Il est simplement constitué d’un moteur électrique qui entraine un pignon et une chaine.
    La chaine entraine à son tour une roue libre, installée à l’avant du vilebrequin, au niveau du nez du vilebrequin dont le diamètre est de l’ordre d’une trentaine de millimètres. Il est arrivé que le nez de vilebrequin se rompe. Tarif actuel (2024) d’un vilebrequin ( ensemble indissociable comprenant vilebrequin, paliers, billes) Treize mille euros.
    Sinon c’est un engin très attachant , et la seule auto de série que j’ai eu, dont le circuit de freinage était équipé d’origine d’un palonnier . Ce palonnier pouvait être ajusté de façon à privilégier plus ou moins le freinage des roues avant ou arrières.
    Exceptionnel exemplaire de la méticulosité des Japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also